Port de Tadjourah: COMMUNIQUÉ:

Port de Tadjourah: COMMUNIQUÉ:

0 910

À travers une note d’information établie le 3 Janvier 2018, la direction du Port de Tadjourah compte recruté de futurs opérateurs pour le terminal portuaire de Tadjourah, récemment ouvert ses portes et inauguré officiellement par le chef de l’Etat.

À cette effet, nous invitons tous les jeunes de Tadjourah à répondre massivement à cette demande pour saisir cette opportunité offerte au profit de jeunes locaux. Ces derniers sont invités à envoyé leur dossier complet à l’adresse mail suivante (voire affiche ci dessous) ou déposée au plus vite possible au bureau de la direction du port de Tadjourah avant le 11 Janvier 2018. les missions et tâches du poste en question, ainsi que les qualifications et le niveau exigés pour le poste à pourvoir sont bien décrites et détaillé sur le note suivant ( voire photo).

Nous demandons également à la direction du port de Tadjourah et aux autorités portuaires de Djibouti, de lever enfin le silence qui tourne au tour de l’embauche des agents de sécurité du port de Tadjourah, lancé depuis novembre 2017?. Un pseudo teste sur ce question avait déclenché une tension social à Tadjourah. Conséquence d’une opération politique de discrimination à l’embauche. Et depuis? Silence tombale après de multiples tentatives de médiation vouée à l’échec. Les décideurs politiques de notre région ont failli à leur devoir en ce sens au même titre que les autorités portuaires. Incroyable mais ce vrai!

Sinon, ce bien d’avoir la volonté d’avancer dans le processus de la mise en service du port de Tadjourah qui doit commencer par l’embauche des locaux en premier dans le différents services offertes directement au sein du port, mais ce mieux d’avancer dans la logique de chose. La logique consiste d’en finir tout d’abord vec l’embauche des agents de sécurité par les moyens possibles et efficaces à Tadjourah et de passer à l’étape suivante. Sans faire du coq à l’âne! Une petite mise au point au ministre de l’intérieur, prétendu garant de Tadjourah relative à ces propos mensongères tenus à l’assemblée nationale lors du dernier séance plénière.

Cependant, il est temps que le pouvoir agit comme il se doit et que les autorités portuaires de Djibouti prennent les choses en main. La cacophonie de autorités locales dont le conseil régional en premier doit cesser. Les leçons d’hier sont là et il suffit de prendre conscience. Si le problème est déjà identifié alors il s’avère utile de chercher la solution. Le développement local doit profiter aux locaux, telle que le chef de l’Etat Djiboutien souhaite à travers sa politique de la décentralisation et du développement des régions et la mise en valeur de ses potentialités locales. Nous demandons aussi à la direction du port de Tadjourah d’ouvrir leur bureau déjà établie dans l’enceinte du complexe portuaire situé à Agraf(Tadjourah ville). Bonne chance à tous et à toute les intéressés.

NB: Ne déposé pas vos dossiers au conseil régional de Tadjourah et nul ailleurs, envoyé à l’adresse mail communiqué respectivement dans le note suivant.

Comments

comments